Carnets de voyage Europe SVE

Serbie. Belgrade en 4 jours

2 décembre 2014

Belgrade, capitale à vivre, à sentir. Rien n’indiquait que j’y mettrai les pieds un jour, les Balkans ne figurant même pas sur ma bucket list. Poussée par la curiosité – et aussi ma binôme, c’est avec entrain que j’ai fait mon sac à dos pour 4 jours de vacances en Serbie. Sans même un guide touristique pour me documenter en amont, la surprise fut totale.
Jour 1 : Arrivée à Belgrade
Le train de nuit est la meilleure option pour arriver à Belgrade depuis Budapest. Arrivées à 6h du matin, nous avions à peine fermé l’œil de la nuit. En cause : les nombreux contrôles d’identité à la frontière, la Serbie n’étant pas incluse au territoire européen. Notre plus grosse erreur a été de payer plein pot pour une cabine-couchettes (27 €, soit le prix d’un A/R pour voyager sur un siège normal). Pour le retour, nous avions prévu de faire du covoiturage avec un Hongrois, ce qui revenait nettement moins cher.
En sortant de la gare, il est recommandé d’ignorer les taxis et de foncer directement aux tramways. Même si nous n’avions aucune idée de la façon dont on se procure un ticket (pas de machine), nous sommes montées à bord quand même.*
Nous sommes arrivées à notre auberge de jeunesse (Hostel Friends) à 7h du matin. Après avoir posé nos valises dans le dortoir (et réveillé malencontreusement notre hôte qui, au fil des jours, deviendra un ami), nous avons rattrapé notre nuit de sommeil.

Dans l’après-midi, nous avons fait notre premier tour en ville sous la pluie et le froid. Après avoir été nous procurer des cartes à l’office de tourisme, nous avons opté pour se réchauffer dans les cafés et de profiter de leur connexion wifi. Note : il est autorisé de fumer dans les cafés, restaurants et boîtes de nuit en Serbie. En tant que non fumeuse et Européenne, il m’a fallu un certain temps d’adaptation pour me faire à l’idée.

La pluie enfin calmée, nous avons opté pour visiter le quartier bohémien Skadarlija. L’endroit était vide de monde, les terrasses de restaurant désertes. Je suis cependant certaine qu’en été, ce coin doit être charmant. Puis nous avons rebroussé chemin vers l’auberge où nous avons demandé conseil à notre hôte pour un restaurant où manger typiquement serbe (j’en reparlerai), avant d’aller boire un verre dans un bar qu’il avait également recommandé.

* A savoir: achetez les tickets aux kiosques à journaux.

 

Jour 2 : Les Essentiels

 

Rue Knez Mihailova

Je crois que toute visite de Belgrade commence par cette rue. Piétonne, elle démarre près d’une grande bibliothèque et finit sur la place Republike. Pour moi, elle est comme un centre commercial plein air : stands de souvenirs, restaurants et cafés, librairies, magasins. Si vous cherchez l’Office de tourisme, c’est là.

Parc Kalemegdan

Ce parc borde le fleuve Save et le Danube. C’est au milieu que vous découvrez la forteresse de Belgrade et le monument symbole de la capitale, la statue de la Victoire. L’idéal ? S’y rendre en fin de journée pour y voir le soleil se coucher sur Novi Beograd – la nouvelle ville – de l’autre côté du fleuve Save. Trouvez un banc, asseyez-vous, c’est magique.

Bâtiments bombardés

Pour voir de l’impressionnant, dirigez-vous à l’angle de la rue Kneza Miloša et de Nemanjina. La vue de ces bâtiments gardés en l’état vous laisse sans voix.

Temple Saint Sava

Dans mon prospectus touristique, il est dit qu’il s’agit de la plus grande église orthodoxe des Balkans et de l’une des plus larges dans le monde. Si l’extérieur est magnifique, l’intérieur reste encore à reconstruire. Une donation, même modeste, ne peut pas faire de mal…

 

Jour 3 & 4 (si vous avez le temps) : En Découvrir Plus

Se perdre…

Nombreux sont ceux qui affirment que se perdre est le meilleur moyen de découvrir une ville. Cela vaut pour Belgrade. Marchez dans les rues au hasard, prenez des escaliers, aventurez-vous le long du fleuve Save… Les murs de Belgrade sont recouverts de graffitis, j’ai découvert les plus beaux en flânant un peu hors du centre-ville.

Free Walking Tour

Le mieux reste de vous réserver une plage horaire pour faire une visite touristique dans la ville. Bien que je n’ai pas eu l’occasion d’en profiter, je suis une grande fan de ces visites, surtout si elles sont gratuites.
Renseignez-vous auprès de l’Office de tourisme pour celui appelé « Tram called Belgrade », ça se passe dans un tramway pendant 60 minutes (je l’ai raté). Vous pouvez aussi vous renseigner sur le site Free Belgrade Tours. N’oubliez pas de laisser un pourboire aux bénévoles !

Vieux Zemun

Promenez-vous dans le vieux Zemun, une petite ville au bord du Danube, à 10 minutes en bus du centre-ville de Belgrade. (mes copines et moi avions loupé l’arrêt, résultat 30 minutes plus tard on était dans la campagne). Les rues semblent charmantes, on s’y promène loin de l’agitation et de la circulation. Basse saison oblige, la vue des terrasses sans vie ne nous pas encouragées à prendre un café. Traînez-y plutôt l’été.

Rencontrez

Dans la carte City Spy récupérée dans un bar (j’adore ces cartes), il est écrit que la véritable attraction de Belgrade reste ses habitants. Osez parler aux Serbes, boire de la rakia (parce que « rakija connecting people« ), danser et chanter – beaucoup – avec eux. Eux seuls peuvent vous ouvrir les yeux sur le charme de leur culture et de leur pays. 🙂

ophelie

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Einalem 2 décembre 2014 at 5:26

    Merci pour la balade. Comme toi, je n'aurai pas mis les Balkans sur ma bucket list, à part la Croatie, enfin la côte croate pour être exacte ^^

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 3 décembre 2014 at 9:21

    Disons que la Croatie et sa côte sont LA destination du moment, surtout depuis qu'ils sont entrés dans l'Europe… Tout est plus simple 🙂
    Je t'en prie pour la promenade, cela me fait plaisir aussi de partager !

  • Reply Lūcija Krišjāne 3 décembre 2014 at 7:48

    Really good mon ami. I especially enjoyed the suggestion "" lose your self" – what a grate way how to be spontaneous and make good memories out of crazy adventures. You are a wise advise giver sis. 🙂

  • Reply Anonyme 3 décembre 2014 at 9:25

    Je n aurais pas mis Belgrade sur ma bucket list, mais tu en parles avec tellement bien et avec de belles photos à l appui que ça donne vraiment envie d aller se perdre dans les rues de cette ville 🙂

  • Reply Blablayablog 5 décembre 2014 at 11:47

    Je n'ai jamais pensé à la Serbie, je l'avoue !
    Mais tes photos donnent envie. Et les chocolats chauds aussi !!!
    Bisous !

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 9 décembre 2014 at 9:53

    Héhé, parfois les bonnes surprises nous attendent aux endroits les plus surprenants 🙂
    Je dois t'avouer que j'ai bu beaucoup trop de chocolats / cappuccinos depuis le début du froid hivernal…

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 9 décembre 2014 at 9:54

    Merci Anonyme dont je connais le nom mais qui a souhaité rester Anonyme… haha 🙂

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 9 décembre 2014 at 9:55

    I do my best to give good advice 🙂 But the best way is to discovering a place by yourself!

  • Leave a Reply