Réfléchir

Le Secret, de Rhonda Byrne. Ou comment attirer ses désirs à soi

22 juin 2015

En règle générale, je n’ai pas la corde sensible pour tout ce qui relève de la croyance mystique et autres délires à base d’éléphants roses qui dansent dans le cosmos. Mais quand, il y a 4 mois,  j’étais à cinq jours de quitter ma vie déjantée en Hongrie pour retourner au bercail, j’ai eu un petit sursaut d’angoisse assez perturbant.
J’avais déjà entendu parler du Secret par une fille un peu loufoque, il y a 2 ans de cela. Elle l’avait juste évoqué comme ça, entre le fromage et le dessert, façon « j’t’ai rien dit surtout hein« . J’avais juste rangé l’info dans un coin moelleux de mon cerveau, sur l’étagère « à lire quand y’a du temps à perdre ».
J’ignorais que c’était plutôt dans la partie « à lire en cas d’urgence » qu’il fallait classer ce titre-là. De fait, quand je l’ai commencé, j’étais encore allongée dans mon lit hongrois (1 place) inconfortable. J’avais déjà l’œil humide et la lèvre tremblotante à la pensée de tout ce que je m’apprêtais à laisser derrière moi (des cocktails à 4 €, des fins de soirée à 7h du mat’, des romances près du Danube…)(ma mort sociale/pro était proche).
Comme je n’avais strictement aucune idée de ma stratégie de retour, je me suis dit « BON. Va falloir PROVOQUER des trucs dès que je rentre« . Mais comment ?
Si on m’avait raconté que, grâce à ce bouquin, je m’en sortirai aussi bien au retour, je me serais peut-être un peu calmée (et j’aurais moins sali mes draps de mascara coulant).


Pourquoi lire Le Secret ?
** Parce que tout un chacun s’est un jour demandé pourquoi c’était toujours les autres qui avaient la vie facile. – Pourquoi c’est Régine qui a gagné la machine à laver au dernier loto du village ? Pourquoi c’est Cunégonde qui a réussi à mettre la corde au cou du beau Gégé au lycée ? – Et tout un chacun a toujours voulu savoir comment on fait pour réussir dans la vie.
Le Secret n’a pas de trame narrative particulière, à part celle de relater comment son auteure, Rhonda Byrne, avait fait pour recueillir tous les témoignages de gens qui utilisent… la loi de l’attraction. (ne me jetez pas des pierres !) Le livre avait fait l’objet d’un film américain (hyper kitsch)- vous pouvez le voir  < si vous avez 2h à perdre) et, paraît-il, ce dernier avait fait un carton de par le monde. Notre chère Rhonda explique ce qu’elle a retenu des enseignements qu’elle a récoltés chez les uns et chez les autres, elle nous donne ainsi toutes les clés pour pouvoir utiliser la loi de l’attraction pour sa propre pomme.
** Parce que, même si on est sceptique de prime abord, on a envie d’essayer. C’est une grande force de ce livre, selon moi. On lit des témoignages à la pelle, on se questionne à propos de l’efficacité de ce mode de pensée totalement loufoque. Le raisonnement de tout lecteur lambda ressemble un peu à ça : « Ah bon, l’Univers prend un U majuscule ? Ah bon, on peut l’utiliser comme un catalogue pour avoir tout ce qu’on veut ? Ah, d’accord. J’essaye demain.« 
** Parce que c’est très bien présenté. Selon le domaine qui vous interpelle le plus, vous pouvez vous reporter au chapitre correspondant. Trouver un job, dénicher l’amour, accumuler les succès, posséder une plus belle voiture, survivre à la maladie, tenir un régime, blabla… Quelque soit votre but, il y a une façon de l’atteindre. C’est assez diversifié, on a (presque) tous les cas énumérés ET ça semble marcher. Ouiiii.

Pourquoi je vous le recommande ?

Vous êtes déjà en train de vous demander pourquoi j’affirme que ça marche, je sais. Héhé.
Dans mon cas de figure, c’était soit 1) un hasard, 2) une réponse de l’Univers à mes souhaits, 3) un coup de bol phénoménal.
S’il y a quelque chose en quoi je crois très peu, c’est bien à la chance. Je suis persuadée qu’il ne suffit pas d’avoir bénéficié de la poussière de fée au berceau pour réussir sa vie, mais qu’il s’agit d’un effort constant qui vient de soi-même.
Après avoir lu la totalité du livre, j’avais fermé les yeux très fort et je m’étais mise à souhaiter de toutes mes forces plusieurs choses. En rentrant en France, je n’avais aucune idée de l’endroit où j’allais vivre, ni du job que j’allais retrouver, et encore moins de l’état de ma vie sociale. Ce qui était sûr, c’est que je n’avais plus l’équilibre que j’avais quitté avant de m’expatrier. Malgré tout le positif que je tentais d’insuffler dans mes veines, j’étais flippée. Puis, gardant la pensée constante que si je voulais une chose, je pouvais attirer les circonstances qui me permettraient d’avoir cette « chose », ma situation s’est stabilisée d’elle-même.
Bam, retour en France. En près d’une semaine, j’avais résolu tous mes problèmes : plusieurs missions en indépendante, une promesse d’embauche qui me permettra de trouver un appart’, une rencontre avec mon futur petit-ami, des potes qui m’entourent, une rencontre avec des filles étrangères qui deviendront mes nouvelles copines… 🙂 Depuis, j’utilise cette loi bizarre quasi TOUT LE TEMPS.
Ce n’est qu’une histoire de chance, vous répétez ? Nooon. C’est de l’attraction, ça !

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply # Lux-M 22 juin 2015 at 7:27

    Ce n'est pas du tout mon genre de lecture, j'étais un peu sceptique sur ce livre d'ailleurs. Mais je dois dire que tu a attisé ma curiosité!

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 25 juin 2015 at 11:07

    Coucou !! 🙂 Disons que oui, c'est une façon de faire qui rend sceptique (je l'étais au début)(plus que sceptique, carrément hilare à l'idée de me mettre à souhaiter des choses dans ma vie pour qu'elles arrivent toutes cuites dans mon bec !) Mais vraiment, je ne peux qu'affirmer que ça fonctionne… Et pas qu'un peu ! Et ce livre m'a bien aidée, je dois dire.

  • Reply Lucie autour du globe 16 juillet 2015 at 7:08

    Coucou Ophélie !

    Après plusieurs aller-venue dans la blogosphère depuis mon blog lucierose.com je me fixe enfin sur WordPresss, ça c'est pour la première chose.

    La deuxième c'est que du coup je suis en train de rattraper mon retard sur tous les blogs que je lisais avant, dont le tien ! Et je tombe sur cet article où primo tu parles de la Hongrie, deuzio de la Loi de l'attraction, en bref je ne pouvais pas lire sans te laisser un commentaire.

    Parce que je n'ai passé qu'une semaine à Budapest mais que c'était une semaine juste incroyable (on sortait tout le temps, au Szimpla, à l'Instant, les nuits étaient dingues, ma vie sociale boostée, c'est même là bas que je me suis fait tatouée la première fois. Quel souvenir!). Alors je peux comprendre que quand on y passe beaucoup plus de temps on deviens accro. Mais le retour a eu l'air de plutôt bien se passer non? 🙂

    Pour le reste la dernière fois je suis tombée sur une interview d'Ayem (oui oui oui), qui parlais de ce sujet, je n'en avais jamais entendu parler. En fait j'ai pas encore tout suivi tout compris il faudrait que je me penche dessus plus en détail.. Parce que ça deviens vraiment intriguant cette affaire!

    Je m'en vais de ce pas lire tes autres articles !!

    Lucie

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 17 juillet 2015 at 2:29

    Coucou Lucie ! comme ça fait plaisir d'avoir de tes nouvelles ! (je me répète de ma réponse à ton commentaire sur le post vidéo de Mars 2015, mais peu importe !)
    Bravo pour WordPress ! Je n'ai pas encore franchi le pas, je devrais peut-être au bout d'un moment, mais il me faudra du temps et pour l'instant je n'en ai pas beaucoup (du moins, pour ça).

    Je suis entièrement d'accord pour Budapest. Toi-même tu avais expérimenté la capitale avant que j'y arrive et elle t'a marquée (sur la peau, à ce que tu m'en dis – mais j'avais lu tes articles dessus aussi). J'avais passé la meilleure année de ma vie – mais vraiment – à faire, comme tu le décris, la fête tous les jours, voyager tous les week-ends (ou presque) et vivre à 100 à l'heure.
    Je me suis bien débrouillée pour le retour en France mais je n'avais pas pu m'empêcher de retourner à Budapest un week-end à la Pentecôte 😀 histoire de dire au revoir "pour du vrai" !

    Pour la loi de l'attraction, on pourrait en parler autour d'un café à Paris avant que tu t'en ailles pour les USA, non ? 🙂 Ce serait l'occasion !
    Bises !

  • Reply Le Secret de Charlotte 21 décembre 2015 at 10:14

    C'est clair qu'au début ce genre de théorie peut paraître carrément loufoque!! Je me suis initiée à la loi de l'attraction avec le film et c'est vrai que ça fait un peu secte!!! Et un peu flippé. Mais c'est un fait pour l'avoir testé cette loi marche quad on sait l'utiliser…

  • Leave a Reply