Trembler

Le Passage, de Justin Cronin. Quand une épidémie transforme le monde

18 juin 2013

Beaucoup d’auteurs et de réalisateurs s’amusent à imaginer une multitude de fins du monde possibles. De nos jours, – vous l’aurez remarqué – leur nombre s’accroît. A croire qu’un prix sera décerné à celui qui aura su deviner juste sur le terminus de notre ère. Peut-être que, quelque part, à l’école des scénaristes tarés, l’examen de fin d’études doit comporter le sujet : « L’apocalypse : quelle serait, selon vous, la meilleure façon de faire mourir l’humanité ? »
Bien. A présent, jetons un œil à la copie de Justin Cronin puisque son livre aura le mérite d’être adapté au cinéma par le talentueux monsieur qui a réalisé Cloverfield.

Pourquoi lire Le Passage ?

1. Parce que ça, les ami-e-s, c’est de la vraie littérature de genre. L’histoire va vous paraître classique, mais il n’en est rien. Tout débute par une expérience militaire américaine. Les cobayes, des individus issus des prisons retenant les détenus les plus dangereux, se font inoculer un virus mystérieux causant des mutations inquiétantes. Les résultats, jusqu’ici jugés peu concluants, mènent le FBI à capturer Amy, une gamine abandonnée dans un couvent par sa mère prostituée.
L’expérience tourne mal. Très mal. Le chaos se répand sur le monde comme une traînée de poudre… Une morsure de mutant vous transforme en « virul », un être assoiffé de sang aux griffes et aux dents acérés : tel est le prix à payer pour la bêtise de l’humanité.
Un siècle plus tard, les hommes restants vivent en colonie, tentant de survivre à l’abri de spots de lumière à l’énergie vacillante. Leur destin semble petit à petit compromis quand, soudain, Amy vient à leur rencontre. Âgée de cent ans, elle a pourtant l’air d’en avoir tout juste quatorze. Sa venue trouble, mais la jeune fille est l’espoir qu’ils attendaient tous. A ses côtés, ils devront mettre le pied hors les murs de leur colonie pour se lancer dans une course-poursuite des plus terrifiantes… afin de sauver le monde.

2. Parce qu’une fois qu’on l’a en main, il est strictement impossible de le lâcher. Page-turner irrésistible, ce roman vous aspire tel un vortex spatio-temporel. Par bien des aspects, il m’a fait penser aux livres de Stephen King. Je m’explique : chaque protagoniste a sa propre histoire, ses propres forces et limites… Tout personnage évoluera dans l’histoire avec les cartes qu’on lui a données au départ, qu’il soit attachant ou détestable. Dès lors, on ne cesse de se demander comment son existence sera écourtée. La solution la plus efficace reste de tourner les pages…

3. Parce que les « viruls » sont des ennemis sacrément effrayants. Fruits d’une expérience militaire désastreuse, ils sont quasiment imbattables. Nul ne sait réellement d’où provient le virus qui les a contaminés. Faire leur rencontre est donc très mauvais pour la santé. Loin de l’image des vampires classiques des romans de bit-lit, les « viruls » ont l’apparence d’une énorme chauve-souris (ce sont des humains mutants, rappelons-le). Ils croquent un bon coup, vident leurs victimes de leur sang ou bien les mettent en pièce. Dans le meilleur des cas, leur morsure transforme. Hum. Ils ont même un mode d’attaque spécifique, une façon de survivre bien plus réfléchie que celle de simples mutants de base… Et bien sûr, je ne vous révèle pas tout de leurs pouvoirs. Ils rendent les humains totalement fous.

 

Pourquoi je vous le recommande ?

Il m’a fallu une bonne semaine pour me remettre de cette lecture… Une telle qualité d’écriture ne s’oublie pas de sitôt (hélas). Férue de lectures de ce genre, j’ai été… rassasiée.
Voici comment ça se passe, concrètement : vous commencez le premier chapitre en vous immergeant totalement dans le récit de la vie de la jeune Amy, petite fille adorablement intelligente de son état. Puis vous suivez ensuite les débuts de l’expérience qui fera sombrer la planète dans un chaos bien sale.
Le monde se retrouve dépecé et souillé après l’épidémie. Le rendu est, je trouve, parfaitement réaliste.
Chez les survivants, la peur est omniprésente, courant le long des colonnes vertébrales lorsqu’il devient nécessaire de s’aventurer en terrain miné.
Les impressions, les bruits et les dangers sont décrits de telle façon qu’on pourrait presque les ressentir. Du fond de mon lit, je ne me sentais pas moi-même en sécurité, jetant des coups d’oeil méfiants par ma fenêtre. Il y avait bien longtemps qu’un livre ne m’avait fait éprouver des sentiments aussi forts.
Et il paraît que c’est une trilogie. Sérieusement. Quand il n’y en a plus… il y en a encore ?

ophelie

You Might Also Like

30 Comments

  • Reply ladentdure 18 juin 2013 at 11:54

    Mmmmh ce livre me fait bien envie ! Je vais l'ajouter à ma liste !

  • Reply NiNe Gorman 18 juin 2013 at 6:10

    J'ai ce livre dans ma wishlist depuis sa sortie, et ton avis me conforte dans l'idée qu'il faut que je le lise absolument !

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 9:35

    Une excellente décision :')

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 9:35

    Oui j'ai vu ton billet l'autre jour sur ton intention de lire ce livre ! Lance-toi vite, il est extra ! (et le tome 2 est déjà sorti !)

  • Reply Pich 19 juin 2013 at 10:05

    J'ai adoré ce bouquin! Et la suite est sortie il y a peu, "Les douze", tu me fais penser qu'il faut que je l'achète!
    Un très bon livre fantastique effectivement, très loin des histoires de vampires de bit-lit!

  • Reply ARMALITE 19 juin 2013 at 10:12

    Personnellement, je n'ai pas réussi à dépasser les 250 premières pages. J'ai décroché au moment où il y a un grand bond en avant dans le temps. Trop plombant pour moi, même si je reconnais qu'en effet c'est bien écrit.

  • Reply VirGinie 19 juin 2013 at 10:39

    Je ne suis absolument pas adepte de ce genre de lecture/film : ces épidémies bien nazes qui apportent le chaos, ces colonies de survivants exaspérants, etc, JE DETESTE!

    Et pourtant, ce bouquin, je l'ai acheté de mon plein grès, je ne sais même pas exactement pourquoi, et j'ai vraiment du mal à le lâcher : j'ai encore lu jusqu'à 2h30 du mat' la nuit dernière parce que je ne pouvais tout simplement pas le reposer sur la table de nuit!

    J'espère que la suite sera aussi réussie.

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 11:42

    Oui j'ai découvert pas plus tard qu'hier que "Les Douze" étaient sorti !
    Je l'ai cherché en vain dans les rayons librairie de mon magasin, du coup je pense me précipiter en "vraie librairie" 🙂

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 11:43

    Coucou ! Il est vrai que le "saut" d'un siècle n'est pas facile à encaisser. Surtout lorsqu'on s'est attaché à l'histoire de "l'An Zéro". Mais la suite est prometteuse 🙂 En espérant que tu t'y remettes, car ça en vaut la peine ;')
    Merci de ton passage !!

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 11:45

    Aaah toi aussi tu t'es fait avoir par le côté addictif de cette lecture ! C'est un sacré pavé mais… son histoire est extra. 2h30 du mat', bravo ! Je n'aurais pas fait mieux !
    Dès que j'aurais la suite en ma possession, je ferai un petit topo sans en révéler davantage… Gardons le suspense, c'est la grande force de ce bouquin 🙂

  • Reply BlablaYa 19 juin 2013 at 12:29

    Eh ben ! Le moins que l'on puisse dire c'est que ta critique donne sacrément envie. 🙂 Je l'ai souvent vu ce bouquin sans y accorder plus d'attention que ça. J'aurai dû !
    Ça pourrait carrément me plaire je pense. Mais en ce moment c'est terrible, plus trop le temps de lire…

  • Reply Emilie 19 juin 2013 at 1:17

    Ah chouette!
    Bon j'ai désormais très envie de le lire mais j'ai déjà une PAL longue comme ma jambe!
    Je l'ajoute quand même 🙂

  • Reply l heureuse imparfaite 19 juin 2013 at 3:42

    mais heu ! j'ai déjà trois tonnes de bouqins "en retard" et là tu joues encore les tentatrices (les histoires sombres de surcroît bien écrites, je suis archi fan !)
    bisous miss

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 3:50

    Je comprends tout à fait ton problème de temps pour la lecture ! J'ai pu me jeter sur ce livre car j'enchaînais des heures de TGV pour mes vacances à Toulouse : en 10h aller-retour, le livre m'a presque tout révélé de ses secrets ;')
    En tout cas, il est GE-NI-AL ! Un de mes coups de coeur !

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 3:52

    Si ta PAL est longue comme ta jambe, la mienne a presque la longueur de la muraille de Chine ! (j'exagère ^^) Le tout est de savoir quel est l'ordre de priorité idéal… 🙂

  • Reply Ophélie Blibli 19 juin 2013 at 3:53

    Comment ça, tu en as en retard ? Rooh ! (hihi) Cette histoire est fantastiiiiique – ce qui est le cas de le dire, dans le genre post-apocalyptique – et j'ai même acheté la suite pas plus tard qu'aujourd'hui ! (mon compte en banque râle) Gros bisous !

  • Reply Ellen A Paris 21 juin 2013 at 5:46

    Hello Ophélie,
    Tu connais un peu mes goûts maintenant, et si au début de ta revue je me suis dit "mouais, un truc de vampires, non merci", en arrivant à la fin de ton post, je suis convaincue (ou presque!).
    J'aime les livres qui ont du rythme et qui te tiennent en éveil, tellement le suspense est prenant.
    Il y a quelques mois j'avais lu un livre e SF que j'avais beaucoup aimé (à mon plus grand étonnement, en général, je passe complètement à côté e l'histoire, même si en film j'accroche plus – oui j'irai voir Star Trek 😉 je vais peut-être renouveler l'expérience avec ce roman.
    Bisous <3

  • Reply Ophélie Blibli 22 juin 2013 at 8:57

    En plus ce ne sont pas des vampires de p'tit niveau, tu ne pourras pas être déçue ! Et ce n'est pas un livre qu'on adresse aux "young adults"… Et si tu vas voir les critiques sur la toile, tu verras qu'elles sont excellentes. Et le bouquin a même été "adoubé" par Stephen King en personne, alors… 🙂 Plus de raisons de tergiverser 😀
    Des bisous (et bon Star Trek !)

  • Reply NiNe Gorman 10 décembre 2013 at 12:28

    Depuis la sortie de ce livre je me dis qu'il faut que je le lise, mais à chaque fois que je vois le pavé que c'est je recule, je devrais définitivement me jeté à l'eau et le lire surtout quand je vois comment tu en parles ça me rend dingue d'impatience 🙂

  • Reply Ophélie Blibli 10 décembre 2013 at 8:22

    Le pavé fondra rapidement, tu verras 🙂 Le plus difficile est de se lancer ! Je trouve qu'on rentre facilement dans l'histoire, c'est bien "huilé" si je puis dire ^^
    Quant à moi, j'attends maintenant le tome 3 avec impatience ! Vivement !!

  • Reply Perrine 31 janvier 2014 at 8:38

    je l'ai commencé il y a 2 semaines même pas et j'en suis déjà à la moitié, plus moyen de le lacher !! Et il y a un tome 2 déjà !! bon je sais quoi lire dans les prochaines semaines !!

  • Reply Ophélie Blibli 2 février 2014 at 9:28

    Salut Perrine ! Je suis ravie de savoir que tu as été rendue aussi accro par ce bouquin ! Il est génial ! Un vrai bijou 🙂 J'attends avec impatience la fin de l'histoire avec le tome 3… ! Vivement !
    Passe de bons moments avec cette lecture ;'p

  • Reply J'ai passé un bon moment avec ce livre mais, plus j'avançais dedans et plus mon intérêt pour l'histoire s'estompait... Heureusement qu'il ne faisait pas 100 pages de plus ;) 11 mars 2014 at 12:24

    J'ai passé un bon moment avec ce livre mais, plus j'avançais dedans et plus mon intérêt pour l'histoire s'estompait… Heureusement qu'il ne faisait pas 100 pages de plus 😉

  • Reply Ophélie Blibli 15 mars 2014 at 5:58

    Coucou !
    Ce livre est immense, c'est clair, un sacré morceau qu'il faut ingurgiter. Moi j'ai vraiment adoré, au point que je me suis jetée sur le tome 2. Mais je comprends ton désarroi : je pense que ce roman fonctionne au coup de coeur, littéralement !

  • Reply Carine 21 mars 2014 at 7:31

    Bonjour 6 jours et déjà fini demain je court acheté la suite un pavé peu être mais pas assez long à mon goût c était énorme j en redemande

  • Reply Ophélie Blibli 23 mars 2014 at 8:33

    Bonjour Carine ! En 6 jours ? Wow, bravo pour ce record 🙂 Il t'a vraiment passionnée !
    Vu que le 2nd tome est un pavé, tu vas te régaler !

  • Reply Anonyme 19 mai 2014 at 2:35

    Un livre énorme!!!! très loin des mielleux, inintéressants, et sans imaginations twilight & Co !! Une créativité énorme et un écrivain au talent rare.
    Je recommande vivement.
    A noter toutefois que je trouve le tome 1 un ton au dessus 2, mais je suis très confiant pour le tome 3! tous les ingrédients sont là 😉

  • Reply Ophélie Blibli 2 juin 2014 at 8:52

    Bonjour Anonyme ! Je suis d'accord avec toi – entièrement, même ! – concernant la créativité de cet écrivain. Et comme toi, le tome 2 m'a un peu décontenancée mais le final sera certainement une apothéose ! Vivement !

  • Reply Marie 6 octobre 2014 at 12:40

    Super que tu parles de ce livre, je l'ai offert à mon copain il y a qq temps un peu par hasard, sur les conseils de la vendeuse et tant mieux si tu le trouves cool je le lirais! Il me semble qu'il l'a bien aimé aussi

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 6 octobre 2014 at 1:34

    Alors OUI, mille fois, jette-toi dessus ! Il est vraiment génial, je manque de superlatifs pour le qualifier a force, mais maintenant j'attends le tome 3 (je ne sais pas encore s'il est déja sorti) pour savoir comment ca se termine… Il parait qu'il serait l'objet d'une future adaptation cinnématographique, d'ailleurs !

  • Leave a Reply