Rougir Trembler

La Marque (Kushiel), de Jacqueline Carey. Ma chronique sur le podcast Pix31

8 janvier 2018

Récemment, j’ai craqué pour de la fantasy un brin fantasque, voire un chouïa audacieuse. J’avais envie de velours, de regards langoureux et d’actes censurés. Mais aussi de bravoure, de sang et d’épées… ! Tout ceci n’aurait pas été possible sans cette trilogie qui m’a littéralement scotchée les mirettes pendant près de 1000 pages : Kushiel, de Jacqueline Carey.

Cela faisait un moment que je cherchais un livre avec des légendes, un royaume peuplé de gens mielleux, des intrigues dans les alcôves et des amours très interdits. Et de l’érotisme qui fait rougir aussi (pfiou). Je suis simplement tombée amoureuse de ce tome 1, La Marque, qui m’a bel et bien embarquée aux côtés de Phèdre, l’héroïne sexy mais drôlement maudite – et c’est pas peu dire ! – de cette trilogie.

Je ne vous en révèle pas plus ici par écrit, mais je vous laisse découvrir dans vos oreilles l’épisode n°3 de l’émission Pix31, dans lequel j’encense particulièrement ce tome (à 10’34). Veuillez, d’avance, excuser mes blagues provoc’ et un poil potaches, mais les jeux de mots étaient trop faciles (enfin moi, j’adore). Pour écouter, c’est là :

Bonne écoute, et bonne lecture à venir !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.