Glousser Rire

Je cherche le grand amour, de Goupil & Douyé et Laetitia Aynié.

20 février 2013

Le grand amour… mais pour quoi faire ? Je suis célibataire et, pour l’instant, je me porte comme un charme. C’est ce que je me disais en ouvrant ce livre, bien installée dans mon grand lit confort, mes chaussettes « de nuit » aux pieds (oui, je dors avec des grosses chaussettes) (oui, j’ai conscience que c’est loin d’être sexy) (en même temps, être toute seule c’est pouvoir se permettre le port de chaussettes moches et la déambulation en vieux pyjama-doudou dans son appart’)
Sauf que, dans mon entourage, certaines personnes ne veulent pas me laisser comme ça (surtout ma mère, en fait). Il est convenu, paraît-il, qu’une fille de 25 ans se doit de faire des efforts. C’est sans doute ce que pensait mon meilleur ami en m’offrant ce livre des « Guides au féminin » pour mon anniversaire. Il était persuadé que ça allait me faire rire.
Ce qui n’est pas faux.

Pourquoi lire Je cherche le grand amour ?

1. Un guide pareil s’accompagne forcément d’une bonne dose d’humour (sinon, à quoi bon en pondre un énième dans tout ce fratras littéraire ?). Cloé, jolie rousse aux cheveux filasses, traque l’homme de ses rêves (je dis « traque » parce qu’avec tous les mecs qui défilent dans les pages, je peux vous assurer qu’elle enchaîne, la p’tite !). Le problème, c’est qu’elle n’est vraiment pas douée. Mais alors, vraiment-vraiment pas. Dans tous les cas de figures, Cloé a toujours le chic pour mettre les pieds dans le plat : le mot en trop, la phrase assassine, l’expression niaiseuse… Pas de quoi rassurer le chaland.
Sur le mode de l’anti-héroïne, Cloé est cette fille qu’il ne faut absolument pas imiter (mais que j’aimerais bien voir à l’écran au ciné dans une comédie romantique, juste pour voir ce que ça pourrait donner).

2. La titraille du guide est drôlement bien fichue : pourquoi suis-je une éternelle célibataire ? Faut-il prendre un homme neuf ou d’occasion ? À quoi reconnaît-on un homme marié ? Vous n’êtes pas un super canon, et alors ? De quoi ne faut-il pas parler ? …
Aux premiers abords, vous penserez que c’est du grand classique. Oui, MAIS. Je ne suis pas tout à fait d’accord. Le truc cool, avec ce livre (en plus des illus’ rigolotes) c’est qu’à la fin de chaque section, il y a la petite phrase qui tue. Mon exemple préféré ? Celui de la page où figure le cas de l’homme marié, qualifié d’homme « lâche éternellement en instance de divorce ». Pas vrai ?

3. Justement, en parlant d’hommes, quelques pages vous décrivent avec énormément d’humour les  différents modèles qui restent sur le marché, à la portée de toute célib’ un peu paumée : l’émotif, l’irrésistible, le geek, le gay, le divorcé, le copain du frère au cousin d’un voisin, l’obsédé, le dépressif, l’alcoolo, le fauché…
Personnellement, certains de ces portraits m’ont donné une bonne raison supplémentaire de conserver mes chaussettes et mon pyjama en pilou pour les dix années à venir (et d’éviter les rencontres par Internet, surtout !).

Pourquoi je vous le recommande ?

En ouvrant ce guide, je m’attendais à un livre regorgeant de clichés en tous genres, comme d’habitude.
Mais… surpriiise ! Un vrai régal ! Englouti en une soirée, il n’a pas fait long feu, le coco. Et il restera l’un de mes livres doudous à conserver précieusement dans ma bibliothèque (je m’apprête à déménager, autant dire que je les sélectionne maintenant que je sais que nombreux seront ceux à aller moisir dans un carton).
Alors, les filles célibataires, sachez que ce bouquin ne vous veut aucun mal. Il ne vous incitera pas forcément à trouver le grand amour (un « petit », c’est déjà bien) et, de plus, il vous fera relativiser encore et encore sur la situation. Car, à regarder Cloé se débattre entre tous ses rendez-vous loupés, ses petits amis bizarres et ses questionnements à deux sous, on a de moins en moins envie de se lancer dans l’aventure de la recherche permanente et insistante de l’homme-le-vrai-l’unique ! (moi je suis plutôt de l’école « prends ton temps, il n’y a pas le feu » plutôt que de s’amouracher de n’importe qui à tout prix) (bon, après, je n’ai « que » 25 ans, j’ai un métier qui me fait bouger, l’idée de me caser ne m’effleure pas chaque jour…)
En tout cas, c’est une lecture détente agréable qu’on peut, pourquoi pas, partager entre amies.
Quant aux filles en couple, je n’ai qu’un mot à dire : vous en avez de la chance ! Profitez-en, bisous !

ophelie

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply lheureuseimparfaite 20 février 2013 at 11:21

    j'adore ce type d'album illustré qui dédramatise tout et redonne le smile !
    dans le même genre j'ai "Larguée" de Maroger & Collet, super sympa aussi !
    bises la miss

    • Reply Ophelie 27 décembre 2017 at 6:29

      Justement, « Larguée » je l’ai vu en librairie et je n’ai toujours pas osé l’acheter ! Tu l’as lu ? Est-ce qu’il est bien ? J’hésite encore !

  • Reply Ellen A Paris 21 février 2013 at 10:34

    Hello beauté
    (j'ai vu ta nouvelle photo de profil FB, saches que je ne te présenterai jamais Eduardo, ça c'est dit LOL)
    Rien que pour les phrases du genre "lâche éternellement en instance de divorce" tu m'as donné envie de lire ce livre, hu hu ! Par contre dommage qu'il soit si court à lire, il faudrait que je l'étale entre quelques lectures de blogs et épisodes d'Hawaï 5.0 (ça revient ce samedi, youpi !)
    Des bisous <3

    • Reply Ophelie 27 décembre 2017 at 6:29

      Coucou Ellen !
      (merci du compliment détourné pour ma photo de profil (lol) je suppose qu’Eduardo n’a pas son mot à dire dans l’affaire ? ^^) Pour cet album-guide, peut-être que tu peux suggérer à ta bibliothèque de le commander ? En tout cas je te le recommande vivement : qu’est-ce qu’il fait rire!
      Et concernant Hawaï 5.0, je n’ai jamais vu la série mais… y’a des Eduardo dedans ? Histoire de me pâmer un peu, les soirs de désœuvrement !
      Bisouuus !

  • Reply Ellen A Paris 22 février 2013 at 10:40

    Non Eduardo n'a absolument pas son mot à dire lol
    Dans Hawaï 5.0 il y a quelques Eduardo potentiels, après ça dépend de tes critères de recrutement 😉
    Des bisous ♥

  • Reply Onee-Chan 25 février 2013 at 8:01

    Les dessins donnent envie !Je ne lis pas de guide mais tel que tu en parle ça ressemble plus à une histoire amusante, ça me tente bien !

    • Reply Ophelie 27 décembre 2017 at 6:29

      Oui, c’est vrai qu’il y a une sorte de « suivi » des aventures de Cloé, on la voit vraiment dans différents cas de figures et ça donne comme un semblant d’histoire :’)

  • Reply MamzelDree 12 mars 2013 at 10:33

    Ah ça a l'air très amusant ! 🙂

    • Reply Ophelie 27 décembre 2017 at 6:30

      Un guide très divertissant, avec des conseils pas chers dedans =)

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.