Aimer Rire

Demain j’arrête, de Gilles Legardinier. Ou les techniques d’approche d’une amoureuse gratinée

8 avril 2013

Dans la lignée des choses les plus folles que j’ai faites pour quelqu’un, je pense que je peux ajouter mon acharnement de la semaine dernière. Une expérience enrichissante (mais dont j’aurais pu me passer) où j’ai tenté d’attirer dans mes filets un beau brun croisé dans le cadre de mon travail. Qu’il était mignon, avec sa barbe épaisse de trois jours, ses larges épaules et son air sérieux au bureau ! J’en étais baba. Puisque je disposais de peu de jours pour faire sa connaissance, je tentais le tout pour le tout : je l’ai accablé d’invitations en tous genres à chaque fin de journée. Bien mal m’en a pris ! Une fois sur deux, j’ai essuyé  des refus significatifs (j’aurais dû considérer avec un peu plus de sérieux le bracelet brésilien attaché à son joli poignet poilu)(un cadeau féminin, sans doute. Hum ?)
Bref, c’est ce qu’on appelle un râteau. Mon sex-appeal semble avoir pris un coup de marteau en pleine face. Le genre de choc qui vous fait prendre conscience que vous n’auriez pas dû trop forcer sur la junk food ces derniers mois. Mais passons. Pourquoi je vous en parle ? Vous allez comprendre en lisant la suite…

Pourquoi lire Demain j’arrête ?

1. Parce que c’est une excellente comédie, du genre à vous arracher vos zygomatiques en à peine quelques pages. Une histoire partie de cette drôle de question : « Quelle est la chose la plus stupide que vous ayez faite dans votre vie ? ». Pour Julie, une jeune banquière de 28 ans, la réponse se commente longuement tant elle cumule bourde sur bourde, faisant preuve d’une créativité toute particulière dans la moindre de ses bêtises.
Sa maladresse légendaire la tourne au ridicule le jour où, obsédée par l’envie irrépressible de découvrir l’identité de son nouveau voisin, elle se coince la main dans la boîte aux lettres de celui-ci en voulant explorer ses courriers.
Pas de bol, c’est là que le charmant garçon fait son entrée dans l’immeuble, la trouvant en bien mauvaise posture. De là naîtra une romance étonnante puisque Julie sera prête à tout pour séduire Ricardo (oui… vous avez bien lu… Ricardo), quitte à solliciter tous ses amis pour faire les plus grosses idioties du monde. Hallucinant.

2. Ne croyez pas lire de la chick lit’ ici. C’est de la pure comédie. Un ton, un phrasé qui vous fait hurler de rire à tous les coups. Gilles Legardinier aurait dû être humoriste tant c’est bon ! On s’entend rire comme une hyène dopée au gaz hilarant. (ce qui a failli me faire m’étouffer telle une mamie ayant avalé son dentier)
Un livre à conseiller à ceux qui tirent une tronche de 20 kilomètres de long un jour de grève des transports.

3. Parce que Julie, c’est nous. Dans sa façon de manigancer une mise en scène, par exemple. Un truc typiquement féminin. Du style… démolir volontairement un truc pour appeler le mâle au secours l’air-de-rien. Ranger précipitamment son appart’ bordélique avant l’opération. Cacher son doudou dans son tiroir à soutifs. Mettre en avant les disques de jazz et dissimuler ceux de ses boys bands préférés. Penser à lui du soir au matin et du matin au soir. Connaître son emploi du temps par coeur. Surveiller consciencieusement ses allées et venues. Etc.
Gilles Legardinier doit être une femme. Autrement, c’est pas possible. Quelqu’un a dû lui vendre la mèche sur nos techniques de manipulation en matière de séduction. Qui ? QUI ?

Pourquoi je vous le recommande ?

Je crois déjà en avoir trop dit dans les paragraphes précédents, mais c’est pas grave. Le tout, c’est d’éviter un maximum le spoil (et vous en trouverez beaucoup sur le net, parce que le livre a été encensé à tout va).
De toute façon, je m’interdis de spoiler tant ce livre est une petite pépite que vous devez absolument découvrir, un coup de coeur littéraire qui m’a remise sur les rails en à peine deux jours. (ça y est, le prochain brun que je rencontre, je le flique jusqu’à son appartement, moi aussi) De l’humour sur fond d’histoire d’amour, que demande le peuple ? (quant à l’histoire du chat affublé d’un chapeau péruvien, c’est top secret)
C’est fluide, c’est bien pensé, c’est tellement… tellement représentatif de l’attitude de certaines femmes amoureuses ! (peut-être pas toutes – mais moi, en amour, je fais partie de la section « cinglée » de notre genre et je l’assume pleinement). Sourire aux lèvres, j’opinais du chef chaque fois que j’y reconnaissais un sentiment : la frustration de ne pas le voir, l’impression qu’il s’en fout, la façon dont on peut collecter des infos dans son dos, être trahie par ses propres expressions…
Une lecture fabuleusement drôle, un véritable clin d’oeil à toutes celles qui galèrent pour faire le premier pas, et aussi à celles qui tentent par tous les moyens de faire comprendre qu’elles sont intéressées…

NB : Le titre est disponible en livre de poche, une bonne raison de se jeter dessus !

ophelie

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Claire 8 avril 2013 at 9:42

    Ton billet m'a conquise.
    Ce livre sommeillait dans ma PAL et tu m'as donné envie de l'en ressortir le plus vite possible!
    Très bonne semaine de lectures!
    Biz

  • Reply In Milie's mind 9 avril 2013 at 5:52

    Hop, en rentrant du boulot je le commande!! Merci pour cet avis si détaillé juste-ce-qu'il-faut pour nous donner envie de filer à la librairie! Bonne journée à toi!

  • Reply Ophélie Blibli 9 avril 2013 at 10:20

    Je connais ça, le sommeil lourd de la PAL… une liste d'attente longue comme le bras ! (voire comme trois bras alignés)
    Bonne lecture dans ce cas ! Bises !!

  • Reply Ophélie Blibli 9 avril 2013 at 10:20

    Commande-le en poche ! Il est sortiiiii =D
    Gros bisous !

  • Reply Coralie 8 octobre 2014 at 8:17

    Alors je n'ai pas osé lire ton avis de peur d'en apprendre trop. Je l'ai sur ma table de nuit et dois le commencer. Je reviendrai par ici dès que je l'ai fini 😉 bises

  • Reply Blablayablog 8 octobre 2014 at 8:50

    Encore un livre que j'avais lu sur tes conseils 🙂
    J'ai tellement rigolé !!!!
    J'ai lu ensuite Complètement cramé qui est aussi très chouette, dans un autre genre. Et, en effet, Gilles Legardinier vient de sortir un tout nouveau livre à la couverture toujours aussi improbable !!!
    Le héros principal est encore une femme… ça promet !
    Bisous

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 8 octobre 2014 at 12:03

    Salut Coralie ! Je comprends, c'est bien mieux de découvrir l'histoire par soi-meme 🙂 Je suis bien curieuse de savoir ce que tu en as pensé ! Reviens vite ! La bise !

  • Reply Ophélie Feedbackbaby 8 octobre 2014 at 12:05

    Coucou ma poulette ! Roh la la, oui, c'est une lecture terrible, je m'en rappelle encore quand j'étais enfermée dans une petite chambre miteuse que je louais pour le travail au bord de la mer, au début tristounette puis ensuite totalement écroulée de rire ! Pour le 2e tome, il faut réellement que je m'y mette. Quant au 4e tome, je veux vraiment m'y intéresser en rentrant en France 🙂 Bisous !

  • Leave a Reply