Browsing Category

Vidéo

Vidéo

La Vidéo du Jour 2014-2015

3 novembre 2015

Il y a un an, je me suis lancée dans un projet d’envergure : filmer chaque jour de ma vie en vidéo. Le projet « La Vidéo du Jour » est une belle façon de faire durer le passé. Filmer une seconde de vie chaque jour pendant un an, c’est magique. On fige une année, un âge, un état d’esprit. Toutes ces personnes qui ont laissé traîné une main sur un verre, un bras sur un plan large, un sourire sur un arrière-plan, je m’en souviendrai.

 

L’expérience s’est révélée addictive. Le geste de sortir l’appareil photo – qu’il soit un reflex ou un smartphone – est devenu habituel, ancré dans mon quotidien au même titre que ces secondes. Si ceux/celles qui ont rejoint le groupe sur Facebook peinent au début, c’est bien normal, croyez-moi ; avec le temps et la pratique, cela tourne presque à l’instinctif.
Et achever un an de vidéos, c’est un beau cadeau que l’on se fait à soi-même. On en sort grandi. De fait, je pense que oui, je vais continuer à filmer. La preuve : mon mois d’octobre 2015 est déjà prêt pour le montage.

ophelie

Europe Hongrie SVE Vidéo

Parlez-moi d’Europe, le SVE en web-série (Saison 2)

26 mars 2015

L’été 2014, je vous parlais d’une web-série que j’ai créée en partenariat avec le CRIJ Haute-Normandie. Elle consistait à vous montrer la mission pour laquelle je m’étais embarquée en volontariat européen, le cadre dans lequel j’évoluais, ma vie sociale, etc.
Un mois avant mon départ définitif, je rempilais pour une seconde saison (hivernale, cette fois) et qui fait office de bilan sur cette expérience d’un an en Hongrie. Le rythme imposé était le même que la saison précédente : je devais réaliser une vidéo par semaine sur des thèmes prédéfinis. Je me suis encore mise en scène, avec voix off et tout le toutim. J’ai même raccourci la durée des vidéos, si bien que pas une n’excède 3 minutes.
J’ai aussi parfois manqué d’idées et il m’a fallu solliciter l’aide de ma binôme pour m’en sortir (je l’en remercie encore, elle qui a décidé de repartir vivre à Budapest, j’espère qu’elle passera par ici pour lire le message). Je souhaitais donc partager avec vous ces 4 épisodes réalisés dans le rush, mais qui – je l’espère – restent assez évocateurs de ce que l’on peut expérimenter quand on sort de sa zone de confort pour… vivre, tout simplement.

Episode 5 : Visite en pays voisin

A l’occasion d’un week-end à Vienne pour rendre visite à une amie ex-volontaire autrichienne, j’ai voulu montrer comment on pouvait entretenir des liens forts avec des gens qu’on ne voit plus après le volontariat. Parce que se faire des amis à l’étranger présente de nombreux avantages (notamment celui de bénéficier d’un matelas gratuit – mais pas que ça, je plaisante).

Episode 6 : Ambiance hivernale

Lors de la 1ère saison de la série, j’avais consacré une vidéo à la visite de Budapest en été. Il a semblé intéressant d’en faire une autre sur cette ville que l’on voit totalement changer de visage selon qu’il y fait chaud ou froid. Cet épisode a tourné en visite culinaire et purement touristique sans que je ne m’en rende compte.

Episode 7 : Une année de projets

Mon but ici était de montrer quels projets j’ai pu développer en cours d’année. Ma mission de volontariat européen a en a été vraiment très riche, mais je me suis forcée à en faire un condensé pour ne pas ennuyer.

Episode 8 : Les changements intérieurs

Cet épisode est consacré à « celle que je suis devenue » après un an de volontariat. On me disait souvent que l’on était une personne totalement différente, et désormais je peux le confirmer.
Les premières secondes peuvent donner mal au crâne, mais il s’agit d’un récapitulatif en millisecondes de mon année de folie en Europe Centrale…

En espérant que vous avez pu faire un bon visionnage !

ophelie
Europe SVE Vidéo

Parlez-moi d’Europe, le SVE en web-série (Saison 1)

30 juillet 2014

Depuis mon départ en volontariat en mars dernier, j’avais promis de parler plus en détails du Service volontaire européen (« EVS » en anglais), mais je ne savais pas encore par où commencer.

Faut dire que c’est un gros morceau, ce programme. Je voulais attaquer par le début, avec les infos de base sur le sujet, la préparation, la recherche de projet, blabla… A la place, j’ai eu une proposition de la part de mon organisme d’envoi français : pourquoi pas créer une mini-série vidéo intitulée « Parlez-moi d’Europe » ?

C’est vrai, quoi : c’est tellement plus simple de mettre en images ma vie de volontaire expat’ en Hongrie ! De juin à juillet, j’ai donc travaillé dur sur ce projet (d’où un laisser-aller sur le blog, mais on s’en fiche :D) Résultat, j’ai livré une vidéo par semaine sur les différents aspects de mon volontariat.

Episode 1 : mon arrivée à Budapest

Au cours des mois précédent mon expatriation, je me suis souvent demandée à quoi ressemblerait l’arrivée dans mon pays d’accueil. Ne pas savoir à quoi s’attendre, c’est une source d’angoisse immense. Outre la peur de ne pas connaître en avance mon nouveau cadre de vie (en SVE vous pouvez tomber sur de – trop – mauvaises surprises, sachez-le), je me stressais toute seule à l’idée de ne pas pouvoir réussir à faire mes courses toute seule, gérer les transports en commun, comprendre ce qu’on me demande en anglais, etc. Au final, mon organisation d’accueil avait monté un plan béton pour nous réceptionner, ma binôme et moi. Et notre environnement s’est avéré tout simplement gé-ni-al.

Episode 2 : mon projet « I’m in the swim »

Le Service volontaire européen, c’est avant tout un projet pour lequel on est recruté-e. J’ai eu la chance de tomber sur une mission intéressante, totalement différente de celles que les organisations proposent en général (le plus souvent, dans le social ou l’environnement). Chacune des étapes du projet étaient d’ores et déjà pensées à l’avance (encore une fois, c’est rare). Bien sûr, nous avons une large marge de manœuvre pour le réadapter à notre manière !

Episode 3 : la vie avec les amis

Que serait une expatriation sans vie sociale ? Avant de partir, j’étais surtout impatiente à l’idée de me faire de nouveaux amis internationaux 🙂 Car vivre à l’étranger, c’est devoir recommencer son réseau d’amis depuis le début. Du renouveau. Ouvrir son esprit aux autres cultures, aux autres modes de pensée. Et du coup, améliorer son niveau d’anglais !
Cette vidéo a été tournée en grande partie dans le sud de la Hongrie, dans la ville de Pécs.

Episode 4 : un tour dans Budapest

Bien sûr, j’ai la chance de vivre cette expérience au cœur de l’une des plus belles capitales d’Europe :’p Et le moins que je puisse dire, c’est que je m’y plais comme un triton dans le Danube l’eau ! Une petite visite, ça vous dit ?

Et vous, avez-vous déjà expérimenté la vie à l’étranger ?

ophelie