Browsing Category

Photographie

Europe Hongrie Photographie SVE

Janvier en 10 photos. Positiver pendant l’hiver à Budapest

6 février 2015

Janvier et moi, c’est loin d’être une histoire d’amour. Cependant, vivre en Hongrie a un peu changé la donne cette année-ci. Car il faut bien avouer que j’ai été bien entourée ! Pas un seul week-end de tranquille.

Mon portefeuille s’est allégé d’une cinquantaine d’euros (JUSTE cette somme-là, oui-oui, merci l’Europe Centrale), j’ai bu un nombre impressionnant de cappuccinos, j’ai fait de nouvelles rencontres grâce à ma pratique de la salsa, j’ai eu des fous rires incontrôlés, j’ai même commencé à être coachée !
Mais tout n’est pas rose bonbon. Je suis aussi tombée malade (comme 80% de la population hongroise), j’ai été attristée pour Charlie Hebdo et je me suis acharnée sur une candidature qui m’a pompée toute mon énergie…
Parce que oui, le futur est un peu préoccupant. Mais tant que l’on reste positif, on attire les bonnes énergies, non ?


[Rappel : si vous souhaitez participer au challenge « A month in ten pictures » de Marie, cliquez ici]

1* Recevoir des amies : j’ai eu l’occasion de m’improviser guide lorsque des amies sont venues me rendre visite.
2* Redécouvrir la capitale : forcément, arpenter la capitale en compagnie de mes amies m’a permis de profiter de Budapest comme au premier jour.
3* Un hommage : comme le monde entier a été témoin de l’attaque terroriste, une association hongroise a organisé un rassemblement devant l’ambassade de France.
4* Des projets : j’arrive en fin de SVE, hélas… Et cette idée m’a empêchée de dormir sereinement pendant une semaine ! J’ai donc fait du « life-mapping » pour y voir plus clair.
5* Savourer ensemble : s’il y a un moyen de lutter contre la morosité ambiante, c’est bien celui de retrouver ses amis (au Szimpla Kert).
6* Être touriste : c’est devenu mon credo pour le dernier mois…
7* Donner des cours : une amie étant très motivée pour apprendre le français (comme beaucoup d’autres), je lui ai donné des cours niveau « grand débutant » toutes les semaines au Müszi.
8* Voir la neige tomber : c’était bien la première fois que je voyais Budapest enneigée !
9* Rester gourmande : ha, cupcakes ! Miam-miam. Ceux-ci sont d’un café de Vienne.
10* Découvrir Vienne : c’était programmé de longue date, un week-end dans la capitale autrichienne pour y voir une amie.

ophelie

Europe Hongrie Photographie SVE

Décembre en 10 photos. Les fêtes à Budapest

2 janvier 2015

Je peine à y croire, vraiment. Une année vient de se terminer ! Vous rendez-vous compte ? Impossible. Inimaginable ! Comment a-t-on pu laisser faire ça ? Qui a appuyé sur l’accélérateur de temps ? Inadmissible.

J’ai le myocarde qui bat au rythme d’une musique house et, manque de pot, je manque de sommeil. Ce mois de décembre au Centre de l’Europe m’a rendue totalement hors service. Pas une semaine ne s’est déroulée sans que je ne fasse mon sac à dos. Avez-vous une idée de combien c’est difficile de faire/défaire son sac à faire à ce rythme ? Entre les To-Do Lists, la pensée inquiète et constante « j’espère que je n’ai rien oublié« , les moments à déballer et remballer ses affaires, les lessives en rentrant…
Si l’on en vient à me demander ce que j’ai le plus appris d’utile durant cette année de volontariat, je dirais sans hésiter : « Savoir voyager léger ». C’est, pour sûr, une compétence ultra-utile pour une fille.
Je vous laisse découvrir ces « moments forts » en images, pour peu que ça vous intéresse toujours 😉 Et, au fait, je vous souhaite une belle nouvelle année !

[Rappel : si vous souhaitez participer au challenge « A month in ten pictures » de Marie, cliquez ici]

 

1* Sentir l’esprit de Noël : j’en parlais dans cet article, j’ai toujours eu un peu de mal avec Noël. Mais s’il y a un moment idéal pour visiter des capitales européennes, c’est bien celui-ci. Et c’est beau… !
2* Flâner sur les marchés : un après-midi, je suis allée me promener avec une amie volontaire et sa mentor sur les 2 principaux marchés artisanaux de Budapest. J’ai appris à vraiment les apprécier  avec elles, en prenant le temps d’observer avec minutie chaque stand, chaque produit, et à devenir vraiment curieuse.
3* Découvrir de jolis cafés : je l’ai déjà dit ici, j’ai décidé de découvrir tous les cafés où boire un bon chocolat chaud à Budapest. Celui-ci fait partie de la liste et l’endroit s’appelle Goamama.
4* Rester entre amis : ma semaine de formation de mi-parcours est arrivée au milieu du mois, enfin ! On était un petit groupe de 15 personnes, on se connaissait déjà tous (plus ou moins), heureux d’être tous ensemble pendant 4 jours de formation à parler de nos expériences de volontaires et à envisager les possibilités futures.
5* Danser toute la nuit : elles se font rares, les nuits dans les bars et les clubs, mais quand elles arrivent j’essaye de tenir debout ! Surtout quand il s’agit de fêter le dernier week-end d’une amie volontaire.
6* Dévorer des pâtisseries : mmh, cette terrible chose est un kürtőskalács coupé en deux, avec de la crème pâtissière dedans. Je l’ai englouti le plus vite possible car mes doigts étaient gelés (oui, je l’avais acheté à un stand dans la rue et je l’ai mangé en marchant, comme j’ai l’habitude de faire désormais) et j’ai sans doute pris 10 kilos d’un coup.
7* Patiner dans le froid : c’était une activité que j’attendais avec impatience ! Patiner au bois de la ville, c’est super cool. En été, cet endroit est un lac peu profond où on peut faire du pédalo (et j’ai loupé ça). L’hiver, ça se transforme en patinoire. Les Hongrois chaussent leurs propres patins (ce sont de grands fans, visiblement) et y vont de bon cœur seul ou avec leurs amis. Moi, pas question de faire des figures ; j’étais très raide – et ridicule – sur la glace.
8* Les fêtes au bureau : les collègues avaient organisé une soirée de Noël. Au programme : cuisiner tous ensemble, préparer du vin chaud, manger, jouer au baby-foot (l’activité favorite des Hongrois) et finir la soirée dans un bar privatisé juste pour nous.
9* Rentrer à la maison : parce que Noël sans la famille n’est pas Noël, j’ai pris l’avion pour revenir en France et voir mes proches. Après une semaine, je suis revenue fraîche et dispo en Hongrie 🙂
10* Célébrer la nouvelle année : ET OUAIIIIS…

ophelie

Europe Hongrie Photographie SVE

Novembre en dix photos. Le froid, le tourisme et ma folie à Budapest

9 décembre 2014

Non, je vous assure, je m’efforce de ne pas donner dans le bis repetita. Combiner le challenge photographique « Un Mois en 10 Photos » au challenge vidéo « La Vidéo du Jour » n’a rien de très facile… Je prends soin d’éviter les images/instants en doublon.
Depuis deux mois, donc, je filme et photographie au quotidien. Rien d’évident. Du tout. Surtout lorsqu’on ressent le fort désir d’ouvrir grand les yeux afin de vivre à fond ses journées pour n’en pas perdre une miette.
Il ne me reste que 3 mois d’aventures à Budapest. Je me sens tel capitaine Crochet qui entend le « tic-tac » du croco : le temps avance, inexorable, et ce coquin me fait penser à l’épée de Damoclès qui, en plus de se balancer lentement au-dessus de ma tête, me promet un retour en France un chouïa angoissant.
Mais parlons d’autre chose. Alors que je reviens tout juste d’un week-end à Prague et que je m’apprête à refaire ma valise pour ma formation de mi-parcours (une étape obligatoire pour tout volontaire européen qui effectue une mission d’un an), j’ai sélectionné les 10 photos qui représentent le plus fidèlement mon mois de Novembre au Centre de l’Europe.
Bientôt 10 mois que je ne suis pas rentrée à la maison, j’me plais bien ici.

1* Dans le brouillard : 1er du mois, brouillard sur la ville. J’ai été voir les Chaussures pour la première fois, enfin. Troublée, un peu. (cliquez ici pour en savoir plus sur ce mémorial)
2* Sortir danser : un soir, on a fêté la crémaillère d’un couple de copains SVE qui ont trouvé un job à Budapest. Ils restent, c’est décidé. Du coup, on a été boire un coup puis on a été danser au Doboz, une boîte de nuit.
3* Les montagnes : comme vous le savez peut-être, je prends des cours de salsa cubaine dans une école de danse de Budapest. Ils organisent régulièrement des stages de danse dans des endroits très classes, comme ce centre de bien-être à Galyatető, un mont qui surplombe les montagnes hongroises. J’étais la seule étrangère parmi 150 Hongrois !
4* Manger de saison : bien sûr, c’est ironique. J’ai tant mangé de cochonneries ce mois-ci que j’ai sans doute pris un tour de taille en plus. Mais qu’importe ! C’est tellement bon !
5* En visite guidée : fin de SVE oblige, je me dépêche de réaliser un max d’activités touristiques. L’occasion de découvrir les Free Walking Tours de Budapest, comme celui sur le quartier Juif ; trois heures dans le froid très instructives.
6* Retour à Belgrade : je… j’ai… OK, j’avoue avoir fait une folie en retournant à Belgrade ce mois-ci. Mais quand on aime bien un Serbe, on ne compte pas 🙂
7* Flâner en ville : je n’ai jamais autant marché en ville en solo que durant Novembre. Certains dimanches, je me suis motivée à prendre mon PC sous le bras et à partir en quête d’un café où profiter du wifi.
8* Traîner au marché : ah, l’approche de Noël ! Des petits marchés temporaires ont ouvert leurs auvents ça et là dans le centre-ville. J’ai humé de délicieuses odeurs (le vin chaud, le vin chaud !) sans jamais sortir mon porte-monnaie pour autant (c’est que j’ai que 90 € d’argent de poche par mois, moi)
9* Boire du chocolat : bon, l’excuse de l’argent n’a pas été de mise lorsqu’il s’est agi de siroter des chocolats chauds. Je me suis mis en tête que je devrais tester tous les endroits sympas de Budapest où boire des chocolats – et j’y arriverai !
10* Aller au cinéma : j’ai mis les pieds dans le plus petit cinéma d’Europe pour voir un film hongrois qui parle des tribulations amoureuses d’un jeune budapestois – je le recommande vivement. (et c’est même de ce film que vient la dernière seconde de ma vidéo de Novembre)

ophelie

Europe Hongrie Photographie SVE

Octobre en dix photos. L’automne tombe sur le Centre de l’Europe

7 novembre 2014

Je le voyais plutôt commun, ce mois d’octobre. Comme l’automne a fait une entrée plutôt soudaine – et froide – en Hongrie, je m’imaginais déprimer tous les soirs en pleurant la fermeture des bars en ruines et la disparition de mes très chères limonades.

Alors oui, j’ai vu arriver le changement d’heure d’un œil mauvais (la nuit tombe désormais à 16h30, j’ai lu qu’en hiver ce serait 15h30, humpf). Et oui, j’ai grelotté sous mon bonnet, remis mon écharpe et mes gants par 1°C en extérieur tandis que vous, en France, vous étiez encore au soleil. Mais je ne peux pas dire que je me sois tournée les pouces une seconde, j’ai même eu du mal à trouver du temps pour moi et… j’ai fait un saut dans un pays limitrophe. Oui, tant qu’à faire.

 

1* Rayons de soleil en terrasse : ce petit restau juste à côté de ma porte (Rendelő resto/bar) vous concocte des limonades divines (et des burgers aussi), leur terrasse est toujours fidèle au poste !

2* Flâner dans une expo : les expos étaient gratuites pendant la Design week au début du mois. La culture à zéro forint 🙂

3* Paresseux dimanches : avec une copine autrichienne, direction un marché d’artisanat dans un café côté Buda, le Margitutcakilenc, puis nous avons fini au Cat Café pour caresser des chats.

4* Un parc : découvert un peu par hasard, le Millenáris Park du côté Buda est très plaisant à parcourir avec ses installations artistiques contemporaines.

5* Un brunch maison : après une nuit de fête dans Budapest et une (trop) grasse matinée, la meilleure option reste un tour au magasin Spar pour se préparer un brunch entre copines.

6* Une soirée salsa : sortir en semaine, je le fais peu, excepté pour une soirée salsa. J’ai réussi à embarquer mes copines et un copain espagnol pour en faire mon partenaire improvisé – encore fallait-il lui apprendre les bases…

7* Parler à la radio : pour les besoins de mon projet, ma binôme et moi avons fait 3h de train pour Nyíregyháza (je n’ai jamais réussi à le prononcer), une ville dans le nord de la Hongrie, afin d’interviewer des amis volontaires et de se faire aussi interviewer au micro sur nos expériences SVE.

8* Voyager en train de nuit : une grande première, le train de nuit pour la Serbie ! Impossible de dormir cependant avec les contrôles aux frontières…

9* En séjour à Belgrade : c’était THE week-end qu’on attendait avec impatience avec ma binôme et une amie polonaise. 

10* Des recherches : parce qu’on est arrivées à Belgrade sans la moindre idée d’où aller, quoi faire, etc. De longues minutes de recherche sur le net ont été nécessaires pour faire finalement place à l’impro. Toujours.

ophelie
Hongrie Photographie SVE

Septembre en dix photos. L’été s’est terminé à Budapest

15 octobre 2014

Septième mois d’expatriation, rien que ça. Avec une petite appréhension, toutefois, parce que le temps file à une vitesse comparable à celle de ma connexion wifi au boulot : ça va vite ! (oui je vis avec une connexion internet misérable en Hongrie, plus spécialement dans mon appartement)

Mes impression générales pour ce mois-là ? Tristes, parce que l’été indien, ça n’existe pas ici. Au 1er septembre déjà les terrasses commençaient à disparaître des trottoirs (à Budapest, on monte des terrasses temporaires, en bois, juste pour la haute saison touristique). Déprime. Après j’ai vu les arbres passer du vert au jaune-marron-rouge et je me suis dit qu’il était temps de sortir les petits pulls. Erreur. Je suis tombée malade une fois (un rhume), puis deux (une fièvre. Et je l’ai en ce moment, donc j’ai le crâne qui va exploser d’ici peu).

Néanmoins, c’est toujours le bonheur.

1* Au revoir l’été : parce qu’il est temps de passer à autre chose…

2* Visite à l’Institut français : ils ont fait une journée portes ouvertes pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur les cours et examens qu’ils proposent. J’ai pu y manger « une part » de quiche extrêmement chère au Café Dumas, avec un malheureux bout de salade. On ne m’y reprendra plus.

3* Une action planétaire : j’ai pris part à la Marche pour le Climat. Sauf que je n’étais ni à New York, ni à Paris, mais à Budapest pour marcher avec quelques 200 personnes sur les avenues.

4* Traîner au bar : j’ai fréquenté le Szimpla à peu près deux fois ce mois-ci. Mais c’était surtout pour retourner à son marché fermier et goûter une soupe que l’on paye 650 forints (2 €), dont l’argent est reversé à une asso pour les nécessiteux.

5* Du cappuccino : mon plus gros péché mignon, bu à peu près dans tous les cafés cools que j’ai pu trouver ce mois-ci dans la capitale. Celui-ci a été pris en compagnie d’une morceau de brownie à l’EcoCafé sur l’avenue Andrassy.

6* Des promenades : rappelez-vous, je parlais d’Esztergom.

7* Admirer le patrimoine : ici, l’intérieur de la cathédrale d’Esztergom. Ma-gni-fique.

8* Un événement pro : le salon de l’emploi HVG, est l’un des plus grands de Budapest. Avec mon organisation d’accueil, nous avons tenu un stand pour attirer les étudiants en quête d’un boulot dans nos filets. On a fait des photos et des interviews de recruteurs pendant 2 jours.

9* Une réception : cela va de pair avec le salon de l’emploi. Les organisateurs avaient prévu une réception de remise de prix « celui qui a le plus beau stand » (…), de fait, nous avons eu droit à un dîner de gloutons souverains avec des verres de vin à damner un prêtre.

10* Où traîner après le travail : je vous présente le Müszi, un bar associatif hyper cool qui se trouve… dans la rue derrière chez moi (je sais, on peut me haïr pour habiter au coeur du centre-ville). Je m’y suis rendue un bon paquet de fois pour : participer à un swap, boire des cappuccinos (encore), profiter de leur connexion wifi. Là-bas il y a régulièrement des concerts, des soirées jeux, des projections de films… 🙂

ophelie
Hongrie Photographie SVE

Août en dix photos. Dans le tourbillon de la vie hongroise

8 septembre 2014

Joli mois d’août… Même si je n’ai pas du tout bougé de Budapest pendant ces 4 semaines, il faut dire que je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer.
J’ai eu l’impression qu’il est passé très vite – trop vite – et pourtant, quand je regarde en arrière, je me rends compte que j’ai fait plein de trucs cools. Ouais. Vraiment, vraiment cools.

1* Des échanges culturels : un ami a organisé une soirée de partages autour de la culture espagnole (dont il est issu) au cours de laquelle on a pu manger des spécialités du pays ! On ne se serait pas cru en Hongrie 😉 (photo prise par une amie Lettone)
2* En festival : si vous n’avez pas lu cet article, sachez que j’ai testé l’ambiance du Sziget festival, l’un des plus gros d’Europe, en compagnie de mes petits cousins et de quelques amis.
3* De folles soirées : peu nombreux sont les week-ends pendant lesquels je me suis vraiment reposée… J’ai pas mal fait la fête jusque tard dans la nuit, je l’avoue 🙂
4* Profiter des beaux jours : le temps s’est rafraîchi pendant le mois, mais quand il faisait super beau, je n’ai pas hésité à sortir un peu en ville pour me promener.
5* La fête nationale : le 20, c’était un jour spécial pour la Hongrie. A l’image de notre 14 juillet, tout le pays affiche un air réjoui et les édifices se parent de drapeaux ! Les rues se sont animées de concerts et stands de nourriture typique, les musées étaient gratuits, les démos de danses folkloriques étaient de rigueur et, le soir, on a eu droit à de beaux feux d’artifices sur le Danube (retransmis à la tv en direct, dingue non ?).
6* Des visiteurs : j’en ai eu quelques-uns, dont ma petite sœur et de très bonnes amies.
7* Des vidéos : ce n’est pas parce que c’est l’été qu’on a arrêté pour autant de bosser ! Ma coloc’/binôme et moi avons filmé nos premières interviews dans le décor du Szimpla Kert. (pour en savoir plus sur notre projet, c’est ici et sur le bar c’est là)
8* Un peu de bon temps : en fait, pas mal de bon temps. Miam.
9* Essayer de nouveaux endroits : comme j’avais des visiteurs, j’en ai profité pour tester des adresses qui changent de celles que j’ai l’habitude de fréquenter. Comme ce petit restau-sur-le-pouce qui fait des plats délicieuuux. (photo par ma copine Cécile)
10* Dire « au revoir » : le premier départ… Difficile de voir quelqu’un repartir pour sa vie d’avant, surtout quand il s’agit d’une excellente copine Allemande que j’adore beaucoup ! Mais on se reverra 🙂

ophelie

Europe Hongrie Photographie SVE

Juillet en dix photos. Quand l’été bat son plein

10 août 2014

Juillet, que d’émotions ! Ce mois a filé vite, mais il a été bien rempli : je me suis dépassée, j’ai dansé, je me suis baignée, j’ai rencontré des gens, je me suis gavée de hamburgers, je me suis offert des vacances en Croatie…

Budapest a tant à offrir, c’est dommage de ne pas en profiter en conséquence :’) L’été n’est pas encore terminé et je me demande encore comment je vais m’en sortir pour survivre : le temps d’ici alterne entre chaleur suffocante et orages violents, du coup je suis malade à crever. (avez-vous déjà essayé de parler en anglais avec une voix qui s’éteint et un rhume qui n’a pas trop envie de partir ?)

 

1* Trois jours au lac Balaton : je suis partie séjourner dans la partie Sud du lac Balaton (l’un des plus grands lacs d’Europe), dans un hôtel ultra-cool de la ville de Siófok (piscine et plage privées, hihihi). J’étais partie en solo là-bas pour…

2* Un stage de salsa : comme les écoles de danse de Budapest organisent toutes un « salsa camp » au Balaton, je me suis laissée tenter par celui qu’organisait mon club, Gusto Cubano. L’occasion d’approfondir mon hongrois de façon ludique ! (et de danser, bien sûr)

3* Une coupe du monde : je n’ai même pas regardé la finale, trop occupée que j’étais à faire visiter la capitale à ma famille. Mais les gens étaient très concentrés dans les squares et dans les bars.

4* De la glace : quand les températures tournent autour de 30 degrés (même plus), les glaces sont parfaites pour se rafraîchir. Et croyez-moi, j’en ai abusé !

5* Moments entre mère et fille : j’ai accueilli ma môman pendant 3 jours, un laps de temps très court pour rattraper les cinq mois d’éloignement. Mais on a eu le temps de discuter et de se promener du matin au soir 🙂

6* Des vacances en Croatie : mes premières vacances… en road trip ! Evidemment, tout n’a pas été rose bonbon (note pour moi-même : ne plus jamais partir avec un jeune couple), mais le principal, c’est que j’ai vu des paysages à couper le souffle.

7* Émerveillement à Plitvice : le parc naturel protégé par l’Unesco était l’une de nos étapes pendant notre séjour en Croatie. Eau limpide, chutes d’eau… On n’en croit pas ses yeux tant c’est joli !

8* Des baignades : remède infaillible contre la chaleur, barboter dans l’eau n’a que des bienfaits :’p

9* Un concert de musique cubaine : mes copains Espagnols et moi avons été voir un concert de « l’Adios tour » du Buena Vista Social Club. Si les spectateurs étaient assis au tout début, ils ont fini par se lever pour danser en rythme. (et j’avais mes traducteurs personnels à côté de moi, en plus)

10* De la farniente dans les thermes : qui dit « visiteurs pour l’été », dit « passage obligé dans les thermes ». En particulier ceux de Széchenyi, envahis de touristes (et chers), mais bon. On s’y sent bien quand même !

ophelie

Europe Photographie SVE

Juin en dix photos. Mon quotidien au Centre de l’Europe

28 juillet 2014

Le truc avec les challenges photographiques, c’est qu’il faut les tenir à jour. Sauf qu’avec la vie que je mène en Hongrie, il m’est difficile de le faire de façon rigoureuse. Mais j’ai aussi une très bonne excuse à vous servir : j’ai été très occupée à faire des vidéos pour mon organisme d’envoi en France (ceux qui me suivent sur Facebook sont déjà plus ou moins au courant). Je les proposerai en visionnage très bientôt !

Donc je tiens d’avance à m’excuser de cet article complètement livré à la bourre, si du moins vous êtes de ceux qui me suivez férocement depuis un bout d’temps. Certains se diront peut-être « mais on s’en fiche, du retard ! Tant que tu racontes ta vie en photos« , et ils ont bien raison ! :p Parce qu’au Centre de l’Europe, y’a des choses qui valent le coup d’oeil !

Voici un échantillon de mon quotidien pendant le mois de Juin. (l’avantage, c’est que vous aurez droit au récap’ de Juillet dans quelques jours !)

 

1* Un week-end à Varsovie : la compagnie WizzAir offrait un billet pour un acheté, alors avec des copines, on a sauté sur l’occasion pour visiter la capitale polonaise ! On n’a pas regretté le voyage 🙂

2* Un peu de tourisme local : en fin de journée, mes potes Espagnols m’ont proposé une virée à Szentendre, un petit village très touristique au bord du Danube, réputé pour son charme… coloré.

3* Des soirées « football » : Coupe du monde oblige, on ne pouvait pas passer à côté des écrans géants installés dans tous les squares. (et aussi dans tous les bars/restaurants de la capitale)(j’ai presque fait une overdose de football !)

4* 3 jours à Pécs, dans le sud de la Hongrie : des copains volontaires y résidant, on a été quelques-uns à s’inviter chez eux pour goûter l’ambiance du « Sud ».

5* Au marché du dimanche : j’ai fait une promenade au Szimpla Kert (bar en ruine le plus réputé de Budapest) pour faire des photos de son marché fermier. Vous avez raté l’article ? Pas de panique ! C’est ici.

6* L’abus des bonnes choses : ce mois-là, j’ai trop mangé. Mais alors vraiment TROP. Hamburgers, kebabs, salades assaisonnées, boissons fraîches (parfois alcoolisées)… La Hongrie me donne faim, bon sang.

7* Mon dernier cours de salsa : rappelez-vous, j’ai commencé des cours de salsa cubaine en avril et j’en avais pour dix semaines. Triste, parce que ça m’a bien plu. Du coup, j’ai décidé de continuer à la rentrée de Septembre 🙂

8* Mes vidéos sur mon expérience : THE grosse raison pour laquelle je n’ai pas pu mettre le blog à jour. J’ai créé une web mini-série sur ma vie d’expat’ volontaire en Hongrie, intitulée « Parlez-moi d’Europe ».

9* Une nouvelle passion pour la limonade : j’en raffole ! Ici, la limonade est pleine de fruits frais, que l’on écrase gentiment au fond de son verre pour plus de saveurs. Yummy !

10* Chaleur et pieds dans l’eau : vous a-t-on déjà dit qu’en Hongrie, il faisait carrément chaud ? Du style « à en mourir » ? Il a fait – et il fait toujours – jusqu’à 35 degrés. Dans ces cas-là, on se précipite sur les points d’eau sans discuter !

 

ophelie