Aimer

Attachement, de Rainbow Rowell. Les premiers instants d’une histoire d’amour

26 février 2013

Il existe des histoires qui, parfois, me font rêver à une vie meilleure, avec des poneys magiques auréolés de paillettes qui m’emmèneraient au pays de l’amour éternel (où je rencontrerai un bel éphèbe adorable) (mais riche aussi, sinon ça vaut pas le coup de risquer ma vie sur le dos d’un poney à la crinière multicolore). Ce fut le cas de cette intrigue-ci… Un pur régal pour mon petit cœur tout desséché par le vent d’hiver !
J’ai terminé Attachement dans mon bureau poussiéreux, alors que, justement, j’étais « charrette » (comme ils disent si bien dans ce livre), en plein bouclage de l’édition de cette semaine. Je me suis tout de même accordé quelques pauses mentales en parcourant les pages de cette romance, le coeur battant (mais les sourcils froncés pour faire comme si je potassais dur une brochure touristique).

 

Pourquoi lire Attachement ?

1. Parce que l’histoire se déroule en 1999, et tout le charme de cette romance découle de l’enchantement de cette  époque où l’accès à Internet dépendait, entre autres, de la longue numérotation d’un modem 36k.
Dans la rédaction d’un canard américain nommé Le Courrier, Lincoln, un geek de 28 ans accro à Donjons & Dragons et vivant encore chez sa mère (aïe !), est chargé de surveiller les mails de tous les employés. C’est alors qu’il tombe sur les échanges quotidiens entre Jennifer et Beth, l’une secrétaire de rédaction et l’autre journaliste. Leurs conversations de filles l’amusent et l’attendrissent, tant et si bien qu’il s’attache petit à petit à Beth, qu’il n’a jamais vue in real life…
Mais Beth, déjà équipée d’un petit ami séduisant, semble avoir flashé sur un mec mignon qu’elle aurait aperçu dans les couloirs de la boîte… (ho-ho-HO !)

2. Parce que l’intrigue va se construire autour d’un jeu d’alternance intéressant : en effet, le récit va zigzaguer entre la vie de Lincoln et les différents échanges de mails de Beth et Jennifer. De ce fait, comme Lincoln, nous n’en apprenons qu’au fur et à mesure sur ces dernières. On en vient à attendre impatiemment de leurs nouvelles, nous aussi. A trépigner d’impatience sur le moment où le beau Lincoln va enfin rencontrer la fille de ses rêves, s’il saura l’aborder au lieu de tourner autour du pot pendant dix ans ! (mais il paraît que c’est à ça qu’on reconnaît un type bien : il prend son temps, c’est correct.)

3. Lincoln est un héros normal, ce qui change des Dom Juan que l’on rencontre dans certaines romances modernes (hello, Fifty shades !). Il est fondamentalement gentil (rien d’excitant là-dedans, vous pensez ? Il n’y a pourtant qu’avec les mecs gentils qu’on se case pour de vrai, non ?). Il vit chez sa mère (warning ! syndrome Tanguy !) et a bien du mal à ne pas se faire materner. Il n’a pas confiance en lui, à tel point qu’il y croit à peine lorsqu’on lui affirme qu’en réalité, c’est un mec sexy plutôt baraqué… miam ! Romantique, il n’a aimé qu’une seule fille, il se montre attentif aux gens… Bref. J’en veux un comme ça, avec supplément mariage, s’il vous plaît !

 

Pourquoi je vous le recommande ?

Ah. Que dire. C’était une belle histoire, vraiment très belle. Je regrette d’ailleurs de ne pas l’avoir lue en VO.

Disons que ce titre était frais, drôle, charmant, enivrant, excitant… Si je devais vivre une idylle au travail, je voudrais que ce soit celle-là (ça y est, je suis complètement dégoulinante d’amour plein de miel et de sucreries) (Allez, je dois me reprendre !)
Lecture facile, Attachement a tout ce qu’il faut là où il faut pour vous changer les idées. C’est le livre que j’offrirai volontiers à une amie au bout du rouleau : « Tu es triste ? Ah, tu déprimes. Attends, tiens ça. Garde-le, c’est pour ton bien. Lis jusqu’au bout, tu verras, c’est meilleur qu’un chocolat viennois, ou presque. »
Ce roman, c’est l’histoire des débuts de l’amour. Mais oui, vous savez, lorsque vous étiez au lycée et que vous aviez le béguin pour cette personne que vous croisiez de temps en temps dans la salle d’études ? Oui, cette personne même qui, un jour, vous a simplement frôlé(e) et, par ce geste, vous a procuré une sensation de bonheur pour le reste de la journée. Vos fantasmes avaient duré des mois quand, enfin…
Je n’en dirai pas plus, hélas. En espérant que vous vous lanciez dans cette lecture… Bises !

ophelie

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply Camille et ses filleries 26 février 2013 at 9:14

    Tout s'explique : nos types bien sont en train de prendre leur temps ^^

    Bon la romance au travail IRL, j'ai testé pour toi : le petit côté interdit quand tu flirtes en cachette, c'est excitant (huhuhu faire du pied sous le bureau, toussa :D). En plus tu vois ton mec toute la journée et ça quand tu es folle amoureuse, c'est bonheur (sauf si tu es très jalouse et qu'il est un peu trop sympa avec machinette de la compta).

    Après si tu bosses directement avec ton mec, deux possibilités : soit vous faites une bonne équipe, et ça resserre tellement les liens qu'une fois que tu changes de boîte c'est plus pareil et ça te manque (moi c'était le cas), soit c'est un sujet de disputes ou de galères au taf dont tu te serais bien passé (j'en ai connu pour qui ça a été le cas)

  • Reply Letipanda 27 février 2013 at 9:48

    Voilà un petit bouquin (il n'a pas l'air si petit) qui me tente bien, les romances "geekiennes" ça a son charme (et je sais de quoi je parle hum …)! Merci de la découverte ^^

  • Reply childhoodisbetter 27 février 2013 at 10:54

    J'achète ! Tu en parles si merveilleusement bien 🙂 Impossible de ne pas se laisser tenter après avoir lu ce bel article… Merci pour cette découverte !! Bisous

  • Reply Atalanta 27 février 2013 at 11:35

    Dis Ophélie, t'es sûre que t'as pas des actions chez amazon?
    Parce que tu commences à augmenter sérieusement ma conso de love bouquins!!!!!
    Elle a l'air sympa ton histoire et elle me fait un peu penser aux tribulations d'un certain Tom Hanks et d'une certaine Meg Ryan dans un film culte de la même époque.

  • Reply Bianca 27 février 2013 at 11:41

    Je l'ai dans ma PAL et je pense qu'il ne va pas y rester encore très longtemps !

  • Reply Carine [My Cocooning] 27 février 2013 at 12:42

    Youhou là pour le coup tu me donnes VRAIMENT envie de le lire, merci pr la découverte !

  • Reply Anonyme 27 février 2013 at 3:31

    Merci pour ce billet 🙂 j'ai moi-même rencontre mon homme au boulot alors que j'étais un peu au bout du rouleau, comme quoi ! Nous sommes ensemble depuis plus de 5 ans, nous avons acheté une belle maison, nous sommes pacses et avons un pti bout de 6 mois <3
    C'est beau l'amour et cela n'arrive pas q des les romans 🙂
    Je vais le lire pour replonger dans mon passé 😉
    À bientôt !
    Melanishop

  • Reply Ophélie Blibli 27 février 2013 at 10:00

    Faire du pied sous le bureau ? Rouu ! (maintenant j'en rêve !)
    J'ai eu une histoire aussi avec un collègue l'été dernier, et comme tu le dis si bien, on a changé de boîte (et de régions, huh-huh), du coup c'est plus pareil de ne plus bosser avec lui, effectivement… Mais c'était une période sympa ! J'en garde un excellent souvenir !
    Par contre, j'imagine qu'un couple en rupture au bureau, ça doit être l'enfer (imagine qu'il drague machinette-la-compta sans vergogne, à la pause café ? tu le démontes ou pas ?)

  • Reply Ophélie Blibli 27 février 2013 at 10:02

    Ah, toi aussi tu aimes les gentils geeks planqués derrière leurs écrans dans le noir complet ? Je pense que Lincoln va te plaire, alors ^^

  • Reply Ophélie Blibli 27 février 2013 at 10:04

    Une tentation qui vaut sacrément le coup ! Avec ça, tu en auras pour quelques soirées de lecture-bonheur très sympathiques ! 🙂
    Tiens-moi au courant quand tu l'auras terminé 😀

  • Reply Letipanda 27 février 2013 at 10:10

    Pour être franche, je vais me marier avec, donc … oui ^^

  • Reply Ophélie Blibli 27 février 2013 at 10:23

    "Nuits blanches à Seattle" ? Oh tiens, je n'avais pas fait le rapprochement !
    Il y a quelques similitudes, c'est vrai : ) La version VO de ce livre te plaira à coup sûr. Ce qui m'a plu aussi, au-delà de la romance, c'est le rythme de travail de cette rédac' US à l'aube de l'an 2000. On réalise qu'avant, on arrivait à fonctionner sans l'internet haut débit et les logiciels de mise en page ! O_o

  • Reply Ophélie Blibli 27 février 2013 at 10:35

    Avec un témoignage pareil, il est clair que je ne peux qu'y croire 🙂 C'est une belle histoire, là aussi… Tu l'as rencontré à quel âge ? (si ce n'est pas indiscret)
    Bisous 😀

  • Reply Letipanda 28 février 2013 at 9:00

    Dans quelques semaines … ^^

  • Reply Anonyme 28 février 2013 at 10:54

    Alors je fais le calcul…j'avais 28 ans tout juste mais je pense qu'il n'y a pas d'âge pour ça 😉
    Et surtout ça arrive desfois quand on s'y attend le moins, il faut être patiente et aussi savoir provoquer un peu les choses l'ai de rien mais ça on sait faire nous les filles !!! hihi 😉
    Bisous

  • Reply Ellen A Paris 3 mars 2013 at 3:32

    Hello Ophélie,
    L'époque des modems bas débit, ça c'était quelque chose 😉
    Elle a l'air géniale cette histoire ! J'aime bien son côté "normal" : on n'a plus l'âge de croire aux contes de Disney non ? (ah bon ? moi j'aimais bien l'arrivée en cheval blanc et tout le tintouin 😉 Voilà donc ce qu'il fallait faire : envoyer des mails perso depuis ma boîte pro. Bon dans mes anciennes boîtes, vu la tête des team informatique, j'ai bien fait de m'abstenir mais je retiens l'idée pour plus tard 😉
    Bisous et bon courage pour ton attelle <3<3<3

  • Reply Ophélie Blibli 7 mars 2013 at 10:38

    Hello Ellen !
    Je te réponds ici aussi parce que je n'ai pas pris le temps de le faire (haa la folie des déménagements ^^)
    Alors, déjà, je pense que Disney devrait créer une histoire romantique axée autour des romances de bureau (un "Caméra Café" version Alladin, ça me plairait bien, à moi !)
    Je suis bien d'accord avec toi concernant la tête des mecs en informatique, maintenant ils les embauchent même de plus en plus jeunes, histoire de nous faire définitivement renoncer à un projet de mariage inter-services ^^
    Bref, qu'à cela ne tienne, toutes les techniques sont bonnes à prendre, reste plus qu'à prier pour ne pas recevoir de blâme pour avoir tenté de dragouiller son collègue du bureau d'à côté ! 😀

  • Reply MamzelDree 12 mars 2013 at 10:32

    Ah je me le note ! Il a l'air vraiment bien 🙂

  • Reply Ophélie Blibli 13 mars 2013 at 6:06

    C'est une belle romance qui fait l'unanimité sur la blogosphère littéraire 🙂

  • Leave a Reply